Humanite.fr: Mâati Monjib, un historien dans les geôles du Maroc

Mâati Monjib. Un historien dans les geôles du Maroc
Mercredi 10 Mars 2021 https://www.humanite.fr/
Nadjib Touaibia

L’historien et militant des droits de l’homme marocain dénonce la supercherie judiciaire dont il est victime pour le faire taire.

Il est en grève de la faim depuis jeudi 4 mars… L’historien et militant des droits de l’homme marocain Maâti Monjib (59 ans), détenu depuis le 29 décembre 2020 à la prison d’El Arjat 2, à Salé, près de Rabat, dénonce la supercherie judiciaire dont il est victime pour le faire taire. Il a été condamné, le 27 janvier, par le tribunal de première instance de Rabat, à un an de prison ferme pour « atteinte à la sécurité de l’État » et « escroquerie ».
Des chefs d’accusation bricolés

La justice de Mohammed VI bricole ainsi des chefs d’inculpation accablants pour sanctionner des voix qui dérangent. Monjib se voit appliquer la même sanction que six journalistes et défenseurs de la liberté d’expression jugés en réalité coupables pour leurs activités au sein de l’Association marocaine pour le journalisme d’investigation. « Mes écrits critiques à l’égard du système politique et de la police et mes activités en faveur des droits humains » sont à l’origine de « ma persécution », s’insurge l’universitaire dans un appel lancé depuis sa cellule. Pas de parole libre derrière la vitrine du royaume !

Lire l’entretien qu’il nous avait accordé avant son incarcération : Maati Monjib : « C’est la police politique qui gouverne au Maroc. L’atmosphère est irrespirable »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.