Communiqué du CSDLPMC : Le combat pour la justice doit continuer jusqu’à la fin de la détention arbitraire au Maroc.

Montréal, le 24 mars 2021

Communiqué du CSDLPMC : Le combat pour la justice doit continuer jusqu’à la fin de la détention arbitraire au Maroc.

C’est avec une immense joie et un grand soulagement que le Comité de Soutien et de Défense de la Liberté de la Presse au Maroc au Canada (CSDLPMC) a accueilli la décision de la libération provisoire de Maati Monjib le mardi 23 mars 2021.

Pour dénoncer son incarcération arbitraire, L’historien, journaliste et militant des droits humains avait entamé une grève de la faim qui a duré 19 jours avant sa libération. Le CSDLPMC se félicite de cette première victoire dans cette bataille menée par Maâti Monjib, sa famille, ses amis et l’ensemble des militantes et militants. Il remercie toutes celles et ceux qui ont apporté leur soutien inconditionnel en participant aux initiatives lancées par les différents comités à travers le monde.

Notre Comité précise également que la lutte pour la justice et la vérité n’est pas encore terminée. Il exige l’arrêt définitif des poursuites intentées contre Maâti Monjib et la libération immédiate des journalistes Touafik Bouachrine, Souleimane Raissouni, Omar Radi ainsi que tous les detenus politiques et d’opinion qui croupissent toujours dans les prisons marocaines.

L’élan de solidarité doit continuer de même que la mobilisation générale jusqu’à la fin de ces injustices.

Pour le Comité : Abdelkader Mazighi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.